Blog

Boucles d'oreilles psychobilly tartan et tête de mort ades - noir - face

Boucles d’oreilles, histoire d’un des bijoux les plus anciens

Qui n’a pas les oreilles percées de nos jours ? Hommes, Femmes nous avons tous et toutes, qu’il s’agisse des perçages les plus classiques au piercing, une paire de boucle d’oreilles qui orne nos oreilles.
C’est l’un des bijoux les plus ancien, porté puis délaissé un temps pour devenir un accessoire incontournable.

Des origines et une histoires lointaines

Les boucles d’oreilles existent depuis la nuit des temps, les exemplaires les plus anciens retrouvés datent de deux mille ans avant J.C (non pas Jean-Claude !).
Il semblerait que nos ancêtres en portaient bien avant, coquillages, galets, os ornaient leurs oreilles, mais peu de reliques en ce sens ont été découvertes.

A l’origine, les boucles d’oreilles étaient porté pour asseoir un statut, déterminer un rôle dans la société et sont vite devenues une histoire d’esthétique.

Certains docteurs en médecine pensaient qu’en porter avait des vertus thérapeutiques, ils s’agissait de modèles composés de gemmes aux pouvoirs semblerait t-il guérisseurs.

Elles pouvaient être fut une époque portées en guise d’amulettes, talisman aux propriétés magiques selon les croyances.

Pour certains individus, porter une boucle d’oreille précieuse pouvait servir d’objet à monnayer en cas de besoin d’assurance vie.

Une mise au rebut pour un retour définitif

Au moyen âge, les boucles d’oreilles perdent leur côte de popularité bien que encore présentes dans toutes les couches de la société.
La raison de cette perte de vitesse est que les femmes ont commencé à porter de plus en plus de coiffes, chapeaux, couvres-chefs de toutes sortes et la plupart couvraient leurs oreilles.

A la fin du moyen-âge jusqu’au début de l’époque moderne les boucles d’oreilles amorcent à grands pas leur ascension avec des modèles tous prestigieux et précurseurs de notre mode contemporaine en bijoux d’oreilles.

N’oublions pas nos chers amis les pirates donc le port d’un anneau en or à l’oreille n’est pas une légende !
Il s’agissait là d’un signe distinctif d’appartenance et de reconnaissance du statut.

Boucles d’oreilles : du XXème siècle à nos jours

A la première guerre mondiale, la rumeur que les oreilles percées étaient l’apanage de la basse société s’est répandue.
La rumeur s’est tassée et le goût de tous pour les boucles d’oreilles a eu raison du qu’en-dira-t-on.
Il a fallu attendre le milieu du 20ème siècle pour que les idées reçues s’effacent, c’est alors que toutes les jeunes filles eurent les oreilles percées dès leur plus jeune âge.

Les outils et les techniques n’ont cessé d’évoluer, permettant aussi d’emprunter des coutumes telles que le piercing à certaines populations, permettant d’affirmer une appartenance ou tout simplement le goût de cette modification corporelle.
Notons qu’il existe à ce jour 13 types de perçages à l’oreille, dont les endroits ont leurs propres appellations.

On peut trouver des paires de boucles d’oreilles de toutes les matières, or, argent, bois, résine, acier, plastique, des tas de possibilités ont été exploitées afin d’offrir le plus grand choix à tous et toutes.
Alors puces, pendantes, créoles, bijoux de piercing, quel modèle a votre préférence ?

La boutique Aura Noire vous propose un grand choix de boucles d’oreilles dans des styles et des matières diversifiées avec toute l’originalité, le savoir et le sérieux que met la créatrice dans la conception de ses bijoux.
Boucles d’oreilles de style gothique, de style victorien, de style steampunk, et autres styles, craquez pour cet accessoire intemporel et indissociable d’un total look, parcourez le catalogue en ligne et faites-vous plaisir chez Aura Noire.

ARKONIA

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *